Formation au logiciel R

Mardi 18 février 2020, 14h00-18h00

Maison interuniversitaire des Sciences de l’Homme – Alsace (MISHA), salle informatique

R est un logiciel très puissant s’appuyant sur un langage orienté vers le traitement de données et l’analyse statistique. Il présente également l’avantage d’être flexible puisqu’il fonctionne avec son propre langage de programmation qui permet à l’utilisateur de manipuler ses fonctionnalités à l’aide de lignes de codes. Dans R, les données, mais aussi les variables, les fonctions, les résultats, etc., sont stockées sous forme d’objets. L’utilisateur agit sur ces objets avec des opérateurs (arithmétique, logique, de comparaison…) et des fonctions. Pour ce faire, il utilise le langage R (Paradis 2005 ; Barnier 2013 ; Nakoinz, Knitter 2016).

De plus, R étant un programme libre, il existe une grande communauté d’utilisateur en ligne qui anime de nombreux forums d’aide, mais aussi qui crée, et laisse à disposition, des algorithmes prêts à l’emploi. En effet, à l’installation R comprend déjà un certain nombre de « paquets » contenant des opérations statistiques basiques, mais il offre également la possibilité d’en télécharger d’autres, plus complexes, créés et améliorés par la communauté. Ainsi, ce logiciel permet un large choix pour la manipulation des données et leur étude statistique.

L’objectif de cet atelier est d’apprendre aux participants les bases du langage R afin qu’ils puissent être autonomes avec ce logiciel. Ce sera aussi l’occasion de présenter les multiples possibilités qu’il offre, en particulier appliqué aux Sciences humaines et sociales. Il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances en statistique ou en langage informatique pour participer à cet atelier.

Historiographies et positionnement

Vendredi 14 février 2020, 15h00-19h00

Maison interuniversitaire des Sciences de l’Homme – Alsace (MISHA), salle de la Table Ronde, Strasbourg

En accord avec les choix exprimés au premier semestre, le thème de cette seconde demi-journée est intitulé « Historiographies et positionnement ».

Le thème de cette demi-journée est axé sur l’un des enjeux qui intervient très tôt dans la réflexion d’un sujet de thèse : son positionnement face à l’historiographie et aux travaux antérieurs.

En effet, l’historiographie est un travail préalable à tout sujet de recherche en Sciences Humaines. Il s’agit à la fois d’un outil méthodologique permettant de rassembler les sources disponibles, mais aussi d’une réflexion se rapprochant de l’histoire de la discipline permettant de positionner ces éléments dans leur contexte. Ainsi, l’historiographie a aussi pour objectif de rapprocher les hypothèses passées des différents paradigmes et du discours social dont elles sont issues, afin de mieux les comprendre et pouvoir en proposer de nouvelles (Rieckhoff 2006). 

La discussion finale de la rencontre de décembre 2019 avait déjà permis de mettre en lumière l’importance de nos pratiques respectives de l’interdisciplinarité, en fonction des champs de recherche dans lesquels nous avons fait le choix de nous insérer. Interroger et débattre ensemble de notre expérience autour du positionnement historiographique du jeune chercheur permettra ainsi de témoigner de la maturation de nos projets : comment s’insérer dans l’historiographie de son sujet et/ou de son champ de recherche ? Par quels moyens peut-on affirmer son positionnement vis à vis de travaux antérieurs en proposant un état des lieux de nos disciplines ? Pourquoi a-t-on pu être amené à modifier son inscription dans les grands paradigmes ou les controverses auxquelles se confrontent nos recherches ? Quelle importance prend l’historiographie dans nos recherches et dans l’élaboration de nos propres hypothèses ?

Rieckhoff, Sabine (dir.), 2006, Celtes et gaulois, l’archéologie face à l’histoire : Celtes et Gaulois dans l’Histoire, l’historiographie et l’idéologie moderne, Glux-en-Glenne : Bibracte, Centre Archéologique Européen.

Delacroix (Christian), Dosse (François), Garcia (Patrick) et Offenstadt (Nicolas) (dir.), Historiographies, Concepts et débats, Paris, Gallimard, 2010.