Appel à contributions – séminaire 5 novembre 2020

Chères doctorantes et chers doctorants,

À la suite de nos précédents messages, nous avons le plaisir de revenir vers vous pour vous soumettre l’appel à contributions de la prochaine rencontre du Séminaire inter-doctoral en Sciences de l’Homme – Alsace (SIDSHA). Le premier séminaire de cette année universitaire si particulière se tiendra le jeudi 5 novembre 2020 après-midi, en visioconférence.

Vous avez été nombreux à répondre au sondage, nous permettant de choisir le thème du prochain séminaire, et nous vous en remercions ! Nous sommes heureux de vous annoncer que le sujet arrivé en tête (27 % des votes), et donc retenu, est le suivant :

Travail et « non-travail » chez le doctorant.

La vocation du SIDSHA à favoriser les temps d’échanges entre jeunes chercheurs de l’ED 519 nous incite à nous réjouir du choix d’un tel thème pour notre prochaine rencontre.

Quelle que soit sa discipline, quels que soient son sujet ou ses axes de recherche, le doctorant est amené à définir et organiser ses temps de travail, depuis le début de sa thèse jusqu’à l’instant de sa soutenance. Ce premier événement, qui viendra s’intéresser à la frontière parfois mince entre ce ce « travail » et le « non-travail », proposera d’apporter des réponses à une question importante dans la vie des jeunes chercheurs.

Dans le cadre de la rencontre du 5 novembre 2020, un thème aussi transversal que le travail et « non-travail » chez le doctorant peut se poser sous plusieurs formes.

Nous sommes bien entendu très intéressés par des interventions qui pourront être proposées par des jeunes chercheurs en sciences humaines et sociales, quand elles questionnent directement les thématiques du travail, ses définitions et ses pratiques dans nos sociétés. Il sera alors intéressant de situer la figure du doctorant dans le paysage professionnel et intellectuel actuel.

Nous sommes également ouverts aux communications de doctorants ou de jeunes docteurs qui sauront proposer un regard critique et investigateur sur leurs propres pratiques et sur leur expérience. Tous les cas de figure pourront faire l’objet d’une présentation et gagneront à être confrontés, du doctorant en première année au doctorant en fin de thèse, du doctorant financé à celui qui exerce une profession à temps plein ou partiel, etc.

Ces interventions et les échanges qui suivront pourront aborder de nombreux thèmes : celui de la figure publique du chercheur, de son statut, de sa « production » et de la valorisation de cette production ; mais aussi de sa rémunération, de la précarité du doctorant et de ses perspectives professionnelles, particulièrement dans le milieu des sciences de l’Homme. Les temps de « travail » des doctorants, hétérogènes, se composent du temps de la recherche et de l’écriture, de la communication des résultats et des échanges avec les pairs, autant que des diverses missions d’enseignement et de projets, ou des périodes de terrain que chaque jeune chercheur peut être amené à engager. « Travail » et « non-travail » revient également à questionner les temps de repos (weekends, congés), encadrés juridiquement mais souvent mis à profit par les chercheurs pour leurs études. Le doctorant se trouve également confronté à des phénomènes comme le « syndrome de l’imposteur » et des difficultés de médiation. Enfin la question du travail pose celle de l’encadrement concret du doctorant par les différents acteurs de l’Université, où il s’impose comme un maillon essentiel de la recherche et de l’enseignement supérieur.

Les propositions de communications sont à transmettre avant le lundi 26 octobre 2020, à l’adresse suivante : seminaireinterdoctorants@gmail.com. Elles pourront être synthétiques – une demi-page environ. Le 5 novembre 2020, les communicants disposeront de 20 à 30 minutes de présentation, suivies de 30 minutes de discussion environ.

Les informations générales sont à retrouver sur le carnet du SIDSHA et sur notre groupe Facebook .

Les modalités de connexion à l’outil de visioconférence seront communiquées ultérieurement, dès que le choix des intervenants aura été fait.

Programme de l’année 2020-2021 des ateliers numériques de la MISHA

Maison interuniversitaire des Sciences de l’Homme – Alsace (MISHA), salle informatique (1er étage), Strasbourg

Chaque atelier est thématique mais adaptable en fonction des participants et de leurs besoins. Toutes les séances ont lieu le mercredi de 12h à 14h.

Les séances auront dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

Pour toute remarque ou question, n’hésitez pas à contacter les membres du pôle « Données numériques et savoirs en SHS » à l’adresse suivante : donnees-et-savoirs@misha.fr.