Programme 2021-2022

 

Pour l’année universitaire 2021-2022, c’est en tout 7 événements que nous vous proposons. Le programme des rencontres, séminaires, journées d’études et formations aux humanités numériques est à retrouver ci-dessous, ou en ligne via le carnet Hypotheses (sidsha.hypotheses.org) et la page Facebook du SIDSHA (facebook.com/groups/SIDSHA). Comme chaque année, nos rencontres sont intégrées à l’offre de formation de l’ED519 SHS-PE. Les séances du SIDSHA vous permettront ainsi de valider des crédits ECTS, par le biais d’un émargement que nous assurerons à chaque rencontre. Enfin, le retour au présentiel marquera le retour des instants de convivialité, autrement dit du traditionnel verre qui suit chacune de nos rencontres.

Genre et recherche

Mardi 9 novembre 2021, 15h00-17h00

Maison interuniversitaire des Sciences de l’Homme – Alsace (MISHA), salle Asie, Strasbourg

Le nouveau format des Rencontres du SIDSHA a vocation à engager un échange libre autour d’une thématique définie. Un lien de visioconférence permettra également aux doctorantes et doctorants qui le souhaitent de suivre les échanges à distance. Ce lien sera communiqué par mail aux personnes en faisant la demande, par le biais de l’adresse suivante : seminaireinterdoctorants@gmail.com
 
En introduction, Mathias Valverde (SAGE UMR 7363 – CRH UMR 8558) proposera un regard historique sur la construction genrée des milieux de la recherche (XVIIIe-XIXe siècles) et Cécile Rivière (ARCHE UR 3400) une mise en perspective sur le milieu de l’enseignement et de la pratique de l’architecture (XIXe-XXe siècles).
 
Aujourd’hui en France, les femmes représentent seulement 28% des effectifs dans la recherche. Si elles sont majoritaires parmi les étudiant·es, dès le doctorat leur part diminue parmi les enseignant·es chercheur·euses au fur et à mesure que le niveau hiérarchique augmente pour, finalement, n’être qu’une minorité de présidentes d’université. Mais au-delà même de ces chiffres, des comportements (manterrupting, victimisation, décrédibilisation dans des débats et controverses scientifiques…) minent la légitimité et la crédibilité des chercheuses. Les membres du SIDSHA vous invitent à un atelier de réflexion autour de ces enjeux : mise en commun, partage d’expérience et discussions permettront, nous l’espérons, de proposer des solutions pour lutter contre ces discriminations, et rompront le sentiment d’isolement qui pèse encore trop souvent sur les (jeunes) chercheuses.